get diazepam Richardson buy valium online valium pijnstiller

rohypnol vs ambien buy ambien online brain injury and ambien

ambience mall gurgaon pvr timings ambien sleep ambien Port St. Lucie

over the counter ambien generic ambien pill average dosage ambien

replacing ambien with lunesta buy ambien efek samping setelah operasi ambien

treating insomnia with valium buy valium online street term for valium

small yellow valium diazepam 5mg mylan 345 valium vs xanax

xanax treatment essential tremor buy xanax 10 milligram valium compared to xanax

ambien for toddlers buy ambien ambien lil wayne

order valium Surprise buy valium online can you take valium with low blood pressure

La parole publique doit dire le réel

Sincérité et légitimité face à la crise de la parole publique

Vendredi 24 mai 2013, notre Matinale des dircom’  fut l’occasion d’interroger Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique & Opinion d’Harris Interactive.

Publié le 02 Juin 2013

Au moment même où Communication publique lance sa nouvelle revue « PAROLE PUBLIQUE », la crise de cette parole institutionnelle semble ne jamais avoir été aussi profonde. Est-ce seulement la conséquence de la défiance vis-à-vis du politique dans une période éminemment difficile? Quels phénomènes au sein de la société affaiblissent notre discours? Et quel espace pour la communication publique?

Jean-Daniel Lévy campait d’emblée le cadre : il ne s’agit pas pour l’Institut de sondage d’obtenir la vérité, mais de comprendre ce que pensent les sondés et pourquoi ils le pensent.

Si la confiance à l’égard des leaders d’opinion, (responsables politiques, élus locaux, chefs d’entreprises ou journalistes…) s’affaiblit, cela tient notamment à la perception d’une incapacité qu’ils ont à décrire le réel.

La verticalité de la prise de parole institutionnelle ne fonctionne plus, quoique sa nécessité demeure. Car on va sur les réseaux sociaux pour avoir des compléments d’information…mais on souhaite aussi pouvoir discuter, voire contester une expression institutionnelle.

Les français aujourd’hui sont attachés à leur identité nationale qui tient à l’égalité, à la solidarité, aux services publics. C’est ce qui leur permet de se sentir différents des autres. Mais la crise leur montre que l’État aussi peut être en difficulté ; pour autant ils ne sont pas prêts à lâcher la proie pour l’ombre…Sur le registre des valeurs, ils seraient prêts à dire oui aux mutations, mais non à un basculement dans un modèle anglo saxon.

Pour les communicants, cela oblige à plus de transparence, à communiquer par la preuve, à s’attacher à la proximité, à identifier ce qui fait l’identité.

En conclusion, Jean-Daniel Lévy  soulignait que nous sommes dans une démocratie de la représentation, pas de la représentativité. Or, les citoyens sont adultes et intelligents ! Et donc capables de comprendre des difficultés et des contraintes ; mais pour cela, la sincérité, la capacité à soumettre à débats contradictoires, la légitimité de l’émetteur sur le sujet traité, sont plus que jamais essentiels à la communication publique.

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous
Cancel