valium dosage for dogs by weight buy diazepam get valium St. Louis

how zithromax cures chlamydia buy zithromax online can i buy zithromax at walmart

can you mix valium and xanax together diazepam 10mg valium and modafinil

how much ambien to overdose cheap ambien does ambien cause short term memory loss

tramadol schluckauf buy tramadol tramadol dosage webmd

coronavirus australia government vaccine for coronavirus coronavirus curable

soma says buy soma hotel caribbean world soma bay opinie

other brand names valium buy valium online valium belongs to a class of drugs known as

dose of zithromax pediatric buy zithromax zithromax the modern treatment of feline chlamydia

alprazolam buy Moreno Valley buy xanax online side effects xanax 0.25

  • remise du prix du meilleur mémoire 2012

    Remise du Prix du meilleur mémoire (2012) de communication publique

    mer 05 Déc - 19:15 à 23:30

    Lieu : Conseil d’État,

    1 place du Palais-Royal, Paris

    Loading Map....

    Le Prix 2012 du meilleur mémoire a été remis à François SILVAN du Celsa pour son mémoire « Une communication publique locale et participative pour réduire les inégalités en santé. Le cas de l’incitation au dépistage organisé du cancer du sein à Bondy et en Seine-Saint-Denis ».

     

    Résumé du mémoire

    Dans un contexte de crise, de repli de l’assurance maladie, de déséquilibre de l’offre de soins et de faiblesse de la politique de prévention, les inégalités sociales et territoriales de santé se creusent en France, au point d’être une préoccupation majeure de certaines agences régionales de santé. Ces inégalités sont sensibles dans l’accès à la prévention, d’autant que les campagnes de masse contribuent à les accentuer. C’est pourquoi des collectivités s’engagent dans une politique ad hoc. Dans la campagne participative bondynoise (93) d’incitation au dépistage organisé du cancer du sein (initiée par le Comité des cancers 93 en 2004) particulièrement étudiée dans ce mémoire, la communication par les pairs paraît compléter efficacement la communication publique nationale et bénéficie in fine d’une forte notoriété locale (transfert à d’autre communes, soutien des ateliers santé-ville). Mais la question de la pérennisation de telles stratégies locales est posée (positionnement des ARS, des professionnels de santé, des communicants…), or la prévention n’est efficace que dans la constance.

  • VotreParole !

    Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

    Écrivez-nous
    Cancel