ambien ohne rezept buy ambien ambien brain function

where can i buy phentermine online in australia buy phentermine if phentermine stops working

tramadol for opioid addiction buy tramadol online tramadol scleroderma

ambien mg trip buy ambien online ambien coma treatment

tramadol and methocarbamol interaction tramadol 50 mg tramadol withdrawal support group

buy ambien Colorado buy ambien stop ambien side effects

tramadol karta buy tramadol no prescription how much tramadol with suboxone

round yellow valium valium no prescription needed 10mg valium price

valium in cats dosage buy valium online without prescription 1000 msj valium

soma de n numeros impares soma muscle relaxant soma science fiction novel

  • Succès des Entretiens 2017 de Communication publique !

     

    Comment gérer l’incertitude ? Ou plutôt les incertitudes ? Près de 150 communicants en ont débattu le 17 mars, au Studio 105 de la Maison Ronde à Paris, pour la seconde édition des Entretiens de Communication publique.  Trois heures de débats passionnés, passionnants.

    ven 17 Mar - 9:00 à 13:00

    Lieu : Maison de la Radio,

    116 avenue du président Kennedy, 75016 Paris

    Prix: 0,00€

    Inscriptions : voir ci-contre

    Loading Map....

    Cliquez sur les images pour les agrandir.

    Retour sur LES ENTRETIENS 2017 DE COMMUNICATION PUBLIQUE

    Par Pierre-Angel Gay, administrateur de Communication publique

    Il y a urgence, l’actualité ne cesse de nous le rappeler, souligne d’emblée Isabelle Jourdan,  présidente de l’association, en identifiant les trois facteurs qui sapent les certitudes et généralisent la défiance : une planète de plus en plus peuplée, des échanges toujours plus rapides et connectés, des écarts entre pays, régions et individus inexorablement croissants. « Les Français ont le sentiment que leur pays n’occupe plus son rang », souligne Bruno Jeanbart de l’institut Opinion Way. « 60% d’entre eux pensent que leurs enfants vivront moins bien », renchérit Madani Cheurfa, du Cevipof.  La défiance à l’égard des medias s’approfondit, les politiques font face à un « scepticisme radical », comme le dit Marc Saint-Ouen, de l’agence Meanings. Résultat, un violent rejet des experts et de tous les sachants ! L’obsolescence des transmissions entre générations et la perte de sens de la démocratie représentative, ont transformé le célèbre paradigme « Je ne crois que ce que je vois » en un « Je ne vois, que ce que je crois » ! Avec les dérives que l’on connaît, lorsque les medias sociaux précèdent la communication officielle. Dans la santé, s’alarme Benoît Vallet, directeur général de la Santé, la déformation de l’information peut avoir des conséquences plus graves que la crise elle-même… Aux acteurs, donc, d’aller chercher les publics en s’attaquant à la déconsidération dont ils sont eux-mêmes l’objet. C’est plus facile à dire qu’à faire, comme le souligne Marc Saint-Ouen, les émetteurs publics faisant face à une « multitude de bulles d’entre soi ». Nous vivons un cercle non vertueux, où la non-confiance conduit à l’enfermement. Pour toucher les citoyens, les acteurs de terrain – les seuls à bénéficier encore d’une relative confiance -, n’ont d’autre choix que de prendre le temps d’expliquer la complexité, déverrouiller l’échange, accueillir la critique, accepter les peurs. Bref, écouter. Pour Eric Piolle, maire de Grenoble, il faut même aller plus loin. Puisque faire appel à la légitimité de l’élu ne fonctionne plus, et ne génère que résistance et conformisme, il faut mettre la société en mouvement ! Développer une vraie culture de l’expérimentation. C’est la condition sine qua non de l’engagement. Ce constat, Emmanuel Rivière de Kantar-Public, le partage. « Les citoyens souhaitent être partenaires des décisions ». Mais il met en garde. Les citoyens s’en désintéressent, sitôt qu’ils ont « le sentiment que leur avis ne change rien ». Pour éviter ce piège, Anaïs Lançon de la RATP, rappelle qu’on ne peut réaliser de grandes consultations sans moyen. Les baisses de budget peuvent vite être des pièges. L’issue viendra peut-être de l’utilisation des données numériques, si l’on arrive à en gérer la masse et la complexité. Comme le souligne Daniel Agacinski, de France Stratégie, « les statistiques historiques délivrent des informations contrastant avec ce que l’on ressent ». Il faudra comprendre pourquoi.  La condition ? Amener de la stratégie dans l’utilisation des datas. Et Henri Verdier, directeur interministériel du numérique, de conclure : « Il faut réapprendre le risque du dialogue et de la complexité ». C’est à cette condition que l’on fera de l’incertitude, une source d’opportunités. Mais une certitude quand même pour les participants : l’envie de se retrouver pour la prochaine édition des Entretiens en 2018 !

    Avec le soutien de 

    En partenariat avec

    Le programme

    L’emprise de l’incertitude Madani CHEURFA, secrétaire général du CEVIPOF, Bruno JEANBART, directeur général adjoint d’OPINION WAY, Isabelle JOURDAN, présidente de Communication publique. Décider et agir en milieux incertains Nicole KLEIN, préfète de la région Pays-de-la-Loire, Anaïs LANÇON, directrice de la communication de la RATP, Eric PIOLLE, maire de Grenoble, Emmanuel RIVIÈRE, directeur général France de Kantar Public, Marc SAINT-OUEN, vice-président de l’agence MEANINGS, Benoît VALLET, directeur général de la santé, ministère des Affaires sociales et de la Santé. L’incertitude source d’opportunités pour imaginer l’avenir Daniel AGACINSKI, conseiller à France Stratégie, Henri VERDIER, directeur interministériel du numérique et du système d’information et de communication de l’État, débat animé par Raphaël BOURGOIS, producteur délégué à France-Culture.

  • VotreParole !

    Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

    Écrivez-nous