soma east end soma online make soma cube paper

xanax online Oxnard buy xanax xanax soma and alcohol

tramadol and epilepsy buy tramadol online tramadol side effects cardiac

pastilla tramadol clorhidrato buy tramadol dosis del tramadol para perros

can valium treat vertigo diazepam 5mg low dose valium pregnancy

is there yellow xanax buy xanax does xanax cause gas

tramadol retard 200 mg pret buy cheap tramadol what does tramadol do to your organs

pvc and xanax buy xanax online pastilla xanax

mixing panadeine forte and tramadol tramadol 50 mg where do i order tramadol online forum

lexapro xanax overdose buy xanax xanax and adderall to study

« Nous devons être plus ouverts, plus souples, plus collectifs »

François Kohler, président de Communication publique
Publié le 08 Nov 2019

Article publié avec l’aimable autorisation de Brief, et paru dans le magazine de novembre 2019.

PROPOS RECUEILLIS PAR ANTOINE GAZEAU


« Deux ans de mandat, c’est bien court pour prétendre faire bouger les lignes ! La “perception“ que vous évoquez est à cinétique lente; elle se nourrit de données extrêmement hétérogènes, complexes, parfois contradictoires et en grande partie exogènes à nos activités associatives. Et si les communicants participent à la qualité de la parole publique, ils n’en sont pas les seuls responsables ! Mais oui, depuis 30 ans, Communication publique travaille avec efficacité à faire reconnaître la communication comme partie intégrante de l’action publique (cf. notamment nos Entretiens annuels). Ceci dit, depuis deux ou trois ans, la défiance dans les institutions et dans les expertises s’est accrue, et plusieurs catégories de personnes (jeunes, ONG, personnes en précarité…) agissent pour faire évoluer notre modèle de société (Gilets jaunes, climat…). Cela oblige les communicants publics à réinterroger leur métier, leur rôle et leur fonctionnement. Nous devons être plus ouverts, plus souples, plus collectifs. C’est l’objet des réflexions que nous menons depuis deux ans.

Par ailleurs, nous devons chaque jour faire avec un peu plus de fake news et / ou de manipulations volontaires. Nos membres montent en compétence sur ces “batailles“. Je pourrais aussi citer la communication de crise, ce concept né dans les années 1980, maintes fois ajusté depuis et qui a dû encore tout récemment se frotter à des changements de contextes, de paradigmes et de bonnes pratiques. Ou encore les enjeux – aigus en période de forte transition – de communication interne, pris à bras le corps par notre association. Enfin, le Grand débat national –avec ses qualités et ses défauts – a imposé une revendication de longue date de Communication publique : celle de la nécessaire association des citoyens à la prise de décisions publiques. Et, là, on peut véritablement parler de “virage“ avec ce qui apparaît – enfin – comme une figure imposée de la communication publique (cf. la réforme des retraites ou la conférence citoyenne sur le climat). »

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous
Cancel