can i take ambien and tylenol 3 ambien for sale get zolpidem Tyler

risk of taking ambien with alcohol buy ambien valium ambien overdose

valium for stiff neck buy valium online valium into uk

how much do xanax go for on the streets buy xanax xanax ritenzione idrica

tabuada soma e subtração buy soma calcular soma de horas no excel

how does tramadol affect the body tramadol without prescription tramadol amitriptyline seizure

tramadol addictive drug buy tramadol coming off tramadol medication

can you smoke ambien cr buy ambien lethal ambien overdose

xanax and keflex generic xanax white xanax 249

tramadol gotas presentacion colombia tramadol 50mg paracetamol in combinatie met tramadol

Notice

Propagande. Manipulation de masse dans le monde

David Colon Belin 2018

L’historien et chercheur à Sciences-Po retrace l’histoire très ancienne d’un « effort organisé pour propager une croyance ou une doctrine particulière ». Thèse centrale : la propagande est fille de la démocratie et n’est pas le propre des régimes autoritaires. De Paris à Pékin, de Washington à Moscou, il décrit les techniques et les rouages de la « fabrique du consentement » – à la guerre, à l’impôt, aux réformes -, son rôle en politique et ailleurs : ses premiers théoriciens ont fondé en même temps l’industrie des relations publiques, du marketing et de la communication politique.

De Paris à Pékin, de Washington à Moscou, les techniques et les rouages de la fabrique du consentement, en politique et ailleurs.

Les démocraties sont le creuset de la propagande moderne pour encadrer des masses qui jouent un rôle de plus en plus déterminant dans la vie politique, économique et sociale. Quand les démocraties en guerre ont créé en 14-18 les premières structures de propagande de masse à destination de leur propre population, c’était une mesure d’exception et ces structures ont été dissoutes à la fin du conflit. Lorsque les régimes autoritaires et totalitaires en ont repris et perfectionné les dispositifs et les techniques, les démocraties ont considéré désormais la propagande comme un outil nécessaire et ordinaire de l’exercice du pouvoir et, plus récemment, de la gouvernance des conduites individuelles. Le mot n’a disparu des organigrammes politiques et syndicaux qu’à la fin des années 80, au profit de communication, plus neutre et sans doute plus conforme à l’avènement du New Public Management. Mais la propagande est aujourd’hui cybernétique, omniprésente et de moins en moins perceptible : une propagande 2.0 personnalisée et de plus en plus automatisée.

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous
Cancel