can green coffee bean extract be taken with phentermine buy phentermine without prescription phentermine chemical breakdown

diazepam military drug test diazepam injection ic diazepam 5mg tablet

need xanax prescription buy xanax online xanax face numb

what pain does tramadol treat tramadol 50mg tramadol eyaculaciГіn precoz

is tramadol worth money tramadol 50mg is flexeril or tramadol better

soma aero brake levers buy soma soma birds lagoon palamattam

soma em firebird buy soma online no prescription sheraton soma bay resort hurghada egypt

can ambien hurt pregnancy zolpidem online ambien stopping suddenly

valium vs dormicum buy valium valium era wiki

xanax bars anxiety buy xanax comparing klonopin to xanax

Notice

Le nouveau pouvoir urbain en 2014

Luc Rouban Cevipof - mai 2014

Couverture PAROLE PUBLIQUE N°7

En mars 2014, sur les 260 communes de plus de 30 000 habitants, 64 ont connu une alternance. 62 ont basculé à droite ! Les 2/3 des communes de plus de 30 000 habitants sont désormais dirigées par un maire de droite contre 41 % en 2008. Mais l’âge moyen des maires ne change pas – 56 ans – et la proportion des femmes n’augmente pas (12,3 %). Enfin, l’étude relève le poids des appareils politiques dans la politique locale : en 2014, les maires des villes de plus de 30 000 habitants sont très géné-ra-lement des professionnels de la politique bien ancrés dans les appareils partisans. L’image d’une nouvelle population de maires sans expérience est loin de la réalité.

“Les maires des villes de plus de 30 000 habitants sont généralement des professionnels de la politique bien ancrés dans les appareils partisans.”

Un quart des maires des communes de plus de 30 000 habitants sont des cadres territoriaux ou des collaborateurs de cabinets de maire, de conseil général, régional ou d’intercommunalité. Ce n’était le cas que de 0,8 % des maires en 1983. S’ajoute la part croissante des assistants parlementaires et collaborateurs d’élus au niveau national. Si, en 1983, 17,3 % des maires étaient ouvriers et employés, ils ne sont que… 1,6 % à l’issue des municipales de 2014 ! Les maires diplômés en droit, économie ou études politiques sont devenus nombreux alors que la part des maires disposant d’un diplôme professionnel ou du seul baccalauréat recule. Luc Rouban observe une progression de la notabilité des élus, loin d’un renouveau du personnel politique. Même si 31 % des maires le sont pour la première fois.

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous
Cancel