valium kairos diazepam 5mg buying valium in goa

phentermine reviews yahoo answers buy phentermine online how to maximize the results of phentermine

xanax bar under tongue buy xanax xanax and hot yoga

soma e subtração em z buy soma resolver equação do 2 grau por soma e produto

what would happen if i took two ambien buy ambien cutting an ambien cr in half

does narcan work for tramadol overdose tramadol 50mg can tramadol relieve migraine

phentermine and cephalexin buy phentermine online no prescription phentermine and carbs

high off ambien ambien sleep order zolpidem Ventura

tramadol tropfen droge buy tramadol tramadol overdose serotonin

order xanax New York buy xanax online flexeril and xanax bluelight

Notice

Le grand malaise – Enquête sur les classes moyennes

Alain Mergier, Jérôme Fourquet, Camille Peugny Fondation Jean-Jaurès, 2013

Les classes moyennes sont inquiètes. Soumises à une peur latente, celle de vivre moins bien que leurs parents, celle de voir leurs enfants encore dégradés sur une échelle sociale dont les barreaux semblent désormais impossibles à gravir. Ce constat avait déjà été établi avant la crise. Sondeurs, statisticiens, sociologues avaient tiré la sonnette d’alarme. Parmi eux, Alain Mergier analysait, en 2006, dans « Le descenseur social », la perte de confiance des Français en la mobilité sociale promise par la République. Camille Peugny, en 2009, décryptait avec « Le déclassement » la conjonction d’un sentiment de crainte exprimée individuellement et d’une réalité sociale statistiquement observable.

« Un mouvement de dégradation qui s’amplifie, entraînant dans son sillon une remise en cause du contrat social. »

Depuis, la crise s’est durablement installée. Comment les classes moyennes se voient-elles désormais au sein de la société française ? Dans un travail de longue date sur les grands mouvements qui parcourent l’opinion et la société, la Fondation Jean Jaurès a confié à l’Ifop une nouvelle enquête qui, reprenant des questions posées en 2010, met à jour les évolutions parfois surprenantes observées en seulement trois années. Elle a également demandé à Alain Mergier et Camille Peugny de remettre en perspective les conclusions tirées de leurs travaux antérieurs. Cet essai offre ainsi trois points de vue sur un mouvement de dégradation qui s’amplifie, entraînant dans son sillon une remise en cause du contrat social.

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous