how long for valium to leave my system diazepam 5mg waking up after taking valium

xanax works for anxiety xanax drug xanax 1 mg three times a day

is it easy to overdose on ativan buy ativan ativan and dilantin

soma dos termos progressão aritmética exercicios buy soma online best brunch in soma

mr mills viagra buy viagra super active online parduoda viagra klaipeda

zolpidem Woodbridge buy ambien is ambien bad for elderly

tui mövenpick soma bay soma online soma belediyesi promosyon

ultram buy Baton Rouge buy tramadol online does tramadol have ssri in it

mixing lorazepam and tramadol tramadol 50 mg can tramadol be mixed with naproxen

tramadol 50 mg tab amn tramadol 50mg tramadol 25mg for dogs side effects

Notice

L’Âge de la multitude

Nicolas Colin et Henri Verdier Armand Colin – 2e édition 2015

Entreprendre et gouverner après la révolution numérique

Parole publique N°9

Avec cette édition mise à jour, Nicolas Colin et Henri Verdier reviennent sur leur thèse de 2012 qui se confirme dans un monde numérique en perpétuelle évolution. La révolution numérique – la troisième révolution industrielle – a créé un monde « hyperfluide » dont les classes dirigeantes n’ont pas toujours pris la mesure : la puissance de la multitude agit en dehors des organisations (entreprises, collectivités, État…). C’est celle des individus en constante interaction, connectés, informés et dotés d’un pouvoir collectif d’agir sur le marché comme dans la cité. La puissance de la multitude, cette créativité foisonnante, le numérique la révèle, la capte, l’amplifie et la démultiplie, dans une remise en cause radicale des modèles économiques.

“Le pouvoir d’agir des individus, à travers des milliards d’interactions, est désormais la source déterminante de la création de valeur et de la croissance.”

Les acteurs du numérique (Amazon, Twitter, Facebook, Google, mais aussi Uber, Air BnB, etc.) ont élaboré des stratégies pour stimuler et récupérer cette valeur. Ils déve-loppent des plates-formes qui mettent des ressources à disposition de développeurs pour des applications encore à inventer, à l’image de l’iPhone, un service pensé pour permettre à d’autres d’y développer de nouvelles applications qui vont, en retour, enrichir la plate-forme. Les pouvoirs publics vont-ils laisser à quelques géants agiles le monopole de cette valorisation ou sauront-ils à leur tour faire levier sur cette puissance au bénéfice de l’intérêt général ? La multitude n’est pas seulement un agent économique, elle peut devenir un ferment de renouveau démocratique…

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous
Cancel