sheraton soma bay kitesurfen buy soma what is a soma considered as on a drug test

foods you can eat on phentermine phentermine 37.5mg phentermine and 1 000 calorie diet

best way to come off tramadol buy tramadol online headache while taking tramadol

do tramadol have opiates buy tramadol overnight drug interaction between prozac and tramadol

xanax and muscle pain generic xanax is lorazepam equivalent to xanax

healthe trim vs phentermine buy phentermine online take 2 phentermine 37.5

tramadol mix ibuprofen buy tramadol tramadol for adderall comedown

can you take valium for anxiety buy valium online no prescription is it ok to mix valium and hydrocodone

how long can xanax be kept buy xanax norco xanax high

get soma Oceanside buy soma limite da soma dos infinitos termos de uma pg

Notice

Français, si vous réinventiez la France ?

Atelier CSA 28 janvier 2015

Parole publique N°8

Sur les 2 000 personnes interrogées, 87 % voient le changement comme une notion positive. Le besoin de réforme arrive en deuxième position (75 %), la révolution reste en bonne place (57 %). L’étude distingue 5 fantasmes : le Rêve scandinave (30 %) mène vers une France pragmatique valorisant la créativité. Grandeur et nostalgie, le Rêve de la France d’avant (27 %), celui d’une nation qui protège l’ordre établi, pourrait trouver un écho au-delà des conservateurs. Le Rêve du village global (18 %) – celui des 50/64 ans ! – veut aménager notre modèle plutôt que le transformer : une version 100 % française mais ouverte sur le monde. Le Rêve anglo-saxon (18 %) est prôné les milieux aisés et ceux qui ont un pouvoir de décision : liberté d’action exacerbée et laisser-faire omniprésent. Les moins de 25 ans caressent le Rêve Paris-Dubaï-Shanghai-Vegas (7 %), un opportunisme basé sur les marques, la publicité, le capitalisme et la mondialisation…

“78 % des Français désirent voir l’État garant de la sécurité, de la justice et d’une bonne protection sociale.”

Reste que le mot France évoque pour 41 % des sondés quelque chose de négatif et qu’un sur quatre se dit prêt à quitter le pays. Ils sont 54 % à penser qu’hier sera mieux que demain contre 44 % mais quel hier ? En tout cas, pour 63 %, il faut désormais gérer le jeu politique comme une entreprise. Comme une envie que la société civile s’implique dans les affaires de l’État. Mais l’interventionnisme a de beaux jours devant lui : 78 % des Français désirent voir l’État garant de la sécurité, de la justice et d‘une bonne protection sociale.

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous
Cancel