why does ambien work so well buy ambien what happens if i cut an ambien cr in half

ultram tramadol usa order tramadol online can you mix opana and tramadol

ibuprofen xanax drug interactions xanax 0.5mg alprazolam 1 mg for dogs

does ambien come in 15 mg ambien sleep ambien purple round

side effects when you stop taking propecia buy propecia online how long does it take to regrow hair with propecia

carisoprodol buy Gainesville www.ciatec.mx/ordersoma/ programa c++ soma de numeros

rap song oxycontin xanax bars buy xanax blue xanax pills side effects

taking ambien while on adderall buy ambien online ambien sales 2013

tramadol sr withdrawal symptoms tramadol 50 can i take tramadol while on warfarin

significado del prefijo soma soma online kempinski soma bay hotel hurghada

Notice

Étude d’opinion sur le langage clair

Occurrence pour Avec des mots novembre 2018

Les Français comprennent-ils les textes qu’ils lisent et quelles sont les réactions des personnes qui ne saisissent pas les écrits qu’on leur adresse ? Certaines marques, entreprises, administrations et autorités politiques semblent vouloir compliquer la vie de leurs clients, administrés et possibles électeurs en utilisant un langage technique, suranné voire abscons. Selon l’enquête online d’Occurrence auprès de 1059 Français âgés de 18 à 65 ans, 41 % des Français sont régulièrement confrontés à des textes dont ils ne comprennent pas la signification, un non diplômé sur deux, un bac + 4/5 sur quatre. Seul 1/3 de la population comprend les énoncés les plus complexes.

41 % des Français sont régulièrement confrontés à des textes dont ils ne comprennent pas la signification.

Bonnet d’âne à l’administration fiscale avec 11,5 sur 20 en matière de communication claire. Assureurs (12,5/20), banquiers (13/20) et opérateurs téléphoniques (13,5/20) font à peine mieux. Des règlements de cantines scolaires peuvent être des merveilles… de complexité. Seulement 4 % de la population comprend tout à fait les contrats d’assurance, 16 % pas du tout. Plus inquiétants : 30% des personnes interrogées trouvent peu voire pas compréhensibles les notices de médicament et les modes d’emploi électroménagers. 88 % des Français préfère « accord » à « agrément », « mortel » à « létal », « attribution » à « octroi ». L’incompréhension c’est le début de la défiance. D’où la nécessité de discours clairs et plus simples. Pour une entreprise, une marque, c’est un enjeu d’efficacité. Pour une administration ou un service public, écrire de manière à être compris par le plus grand nombre, c’est aussi un enjeu démocratique.

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous
Cancel