soma asma konak evleri buy soma online no prescription carisoprodol buy Oceanside

buy valium online Santa Ana buy valium 10mg valium green

librium equivalent xanax xanax online no prescription kegunaan obat xanax alprazolam

what are side effects of coming off xanax buy xanax seizures related to xanax

is tramadol a controlled substance in maine buy tramadol tramadol quita el apetito

need xanax prescription buy xanax xanax face numb

ambien Columbia buy ambien online skyrim ambient occlusion fps drop

ambien generic same ambien online no prescription ambien is habit forming

alprazolam St. Louis buy xanax online xanax withdrawal on 1 mg daily

what is the difference between tramadol and meloxicam tramadol 50mg tramadol plm facmed

Notice

Baromètre de la confiance politique. Vague 10

Bruno Cautrès Notes du Cevipof, Janvier 2019

Réalisée du 13 au 24 décembre 2018 auprès de 2 116 personnes inscrites sur les listes électorales, le baromètre du CEVIPOF envoie un signal d’alerte : depuis dix ans, jamais autant de données et indicateurs du baromètre n’ont été aussi négatifs quant au rapport des Français à leurs dirigeants politiques. C’est une défiance teintée de colère qui s’exprime, une défiance qui a revêtu un « gilet jaune ». Le regard des Français sur la politique et le jugement qu’ils portent sur les responsables politiques est extrêmement sombre. Mais cette constante de l’enquête depuis dix ans, ne suffit pas à décrire le caractère des résultats de 2018 : « La colère, la déception, les tensions, le sentiment d’abandon qu’éprouvent les Français : tout se passe comme si le pacte de bienveillance et de réconciliation dont était porteur le projet d’un dépassement des antagonismes politiques du vieux monde avait été déchiré en quelques mois » commente Bruno Cautrès, jugeant la situation « très préoccupante » quant à l’état du rapport des Français à la politique et à ses responsables.

Jamais autant d’indicateurs du baromètre n’ont été aussi négatifs quant au rapport des Français à leurs dirigeants politiques.

Signal positif : une majorité des interrogés manifeste une vraie aspiration à ce que le point de vue des citoyens soit bien davantage pris en compte dans les décisions et les choix de politiques publiques. N’attendons pas de miracle instantané : « c’est une période qui s’ouvre et il faudra des dirigeants politiques sincèrement empathiques, qui ne confondent pas l’empathie et la communication » pour voir si la Cinquième république saura profiter de cette grave crise de la soixantaine pour se renouveler une fois encore ou si l’heure de sa retraite approche.

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous
Cancel