portatīvā datora soma soma online shokugeki no soma hot

should i stop taking ambien buy ambien addicted to adderall and ambien

get zolpidem Memphis buy ambien purchase zolpidem Minnesota

ambien drug testing benzo cheap ambien ambien side effects stomach

1.5 mg xanax at once xanax depression xanax side effects alcohol

is there a generic ambien buy ambien mixing ambien and phenergan

xanax online no prescription mastercard xanax pills best way to flush xanax out of your system

reações do tramadol buy tramadol can i get a buzz from tramadol

meds like xanax generic xanax stronger xanax or ativan

can ambien cause muscle cramps buy ambien online drug interaction ambien klonopin

Henri Verdier

 

Directeur interministériel du numérique et du système d’information et de communication de l’État, participe au débat L’incertitude source d’opportunités pour imaginer l’avenir le 17 mars dans le cadre des Entretiens de Communication publique

Publié le 02 Mar 2017

Biographie

Ancien élève de l’École normale supérieure, Henri Verdier fut le fondateur et le directeur général de la société Odile Jacob Multimédia. Il rejoint Lagardère Active en 2007 comme directeur chargé de l’innovation et l’Institut Télécom en 2009 comme directeur de la prospective, chargé de la création du Think Tank « Futur numérique » (Fondation-telecom). Il est cofondateur, avec Jean-Michel Lasry, Pierre-Louis Lions et Olivier Guéant, de la société MFG-Labs, qu’il quitte en 2012, et qui est acquise par Havas Media en mai 2013.

Membre fondateur du pôle de compétitivité Cap Digital, il en exerça la vice-présidence de 2006 à 2008, avant d’être président du Conseil d’administration de 2008 à janvier 2013.

Il dirige, dès janvier 2013, Etalab, mission chargée de l’ouverture des données publiques sous l’autorité du Premier ministre. Sous sa direction, Etalab développe une nouvelle version, inaugurée le 18 décembre 2013, du portail d’open data français « data.gouv.fr », qui héberge de nombreuses données publiques et qui est le premier portail d’open data au monde à accueillir les données et les réutilisations des citoyens.

Henri Verdier est aussi membre du conseil scientifique de l’Institut Mines-Télécom, ainsi que du comité de prospective de l’ARCEP et du comité de prospective de la CNIL.

Le 19 septembre 2014, il est nommé Administrateur général des données par le gouvernement Français. Un an plus tard, le 23 septembre 2015, Henri Verdier est nommé, en Conseil des ministres, directeur interministériel du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC).

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous
Cancel