what is phentermine hydrochloride tablets buy phentermine online informacion medicamento phentermine

rebound headache tramadol buy tramadol what is tramadol hcl er 100 mg

ambien cr yellow buy ambien online zolpidem El Paso

do xanax and valium show the same on a drug test xanax 1mg xanax dosage for severe anxiety

tramadol trials tramadol online overnight can i take tramadol and darvocet together

ambien 5 mg tablet ambien pill ambien ambien cr side effects

xanax and hydrocodone interaction generic xanax how much are xanax bars worth on the street

valium dosage for tinnitus buy valium online valium booster

taking viagra with valium buy valium letra y acordes de valle de valium

valium lexapro diazepam 5mg is it safe to take methadone and valium

Un service public dans la transition énergétique […]

Michel Derdevet Secrétaire général, ENEDIS

Publié le 18 Juil 2017

Titre complet de l’article paru dans Parole publique

Un service public dans la transition énergétique : technologie, pédagogie, engagement

 

Transition énergétique, révolution numérique : la distribution d’électricité est au coeur de profonds bouleversements. 95 % des énergies renouvelables sont désormais connectées aux réseaux de distribution. En une dizaine d’années, ces réseaux ont su raccorder près de 16 000 MW de nouveaux moyens de production, photovoltaïques ou éoliens, répartis dans près de 350 000 installations.

Le compteur communicant Linky permettra à l’usager de devenir consom’acteur.

Depuis 2008, le nombre d’installations renouvelables raccordées au réseau de distribution augmente constamment, de 10 à 15 % par an. À l’évidence, grâce aux progrès technologiques et à la baisse des coûts, ces énergies renouvelables vont continuer à se développer massivement dans les prochaines années, impulsées par la loi de transition énergétique pour la croissance verte promulguée en août 2015, qui vise à porter à 40 %, d’ici à 2030, leur part dans le mix électrique français.

Comprendre les habitudes et usages des consommateurs pour jouer pleinement notre rôle de service public, particulièrement auprès des plus fragiles.

Ces chiffres montrent l’ampleur du défi. Distributeur public sur 95 % du territoire, Enedis fait face à un véritable changement de paradigme : de réseaux « descendants », conçus de manière verticale, acheminant en bout de chaîne une production centralisée, les réseaux de distribution sont devenus un « réseau de collecte » essentiel, permettant aux territoires de valoriser leurs gisements énergétiques locaux.

Du côté de la consommation, ces réseaux doivent aujourd’hui accueillir les nouveaux usages de l’électricité liés à l’essor du numérique, notamment des data centers, et surtout au développement de la mobilité électrique : 100 000 bornes de recharges équipent aujourd’hui le territoire, 7 millions de bornes sont prévues en France à l’horizon 2030.

Le service civique s’avère un formidable moyen de mobiliser les jeunes, très sensibles à la préservation de l’environnement et à la lutte contre le changement climatique.

Smart grids

Pour assurer cette double dynamique de la production et de la consommation, les réseaux de distribution doivent évoluer pour s’adapter à l’intermittence et à la moindre prévisibilité des variations d’énergie. La gestion de l’équilibre production/consommation intègre désormais de plus en plus la maille locale et nécessite un pilotage de plus en plus « intelligent », utilisant les technologies issues du numérique, de l’information et des télécommunications. La brique fondamentale de ces réseaux intelligents, ou smart grids, sera à l’évidence le compteur communicant Linky, qui équipera d’ici à 2021 les 35 millions de foyers français. Grâce aux milliards de données collectées, ces compteurs permettront à chaque usager de devenir pleinement consom’acteur, par une meilleure connaissance et donc une meilleure maîtrise de sa consommation d’énergie. Dans ce foisonnement créatif, Enedis joue un rôle pivot dans la transition énergétique de notre pays.

Enedis est partenaire de structures de médiation de proximité, missions locales, régies de quartier, points d’information et de médiation multiservices.

Pédagogie

Pour autant, le progrès engendré par ces innovations n’est pas toujours perçu par nos concitoyens. L’innovation est anxiogène dans sa phase de « destruction créatrice » chère à Schumpeter. Il est dès lors impératif de la « désintellectualiser » et de faire oeuvre de pédagogie auprès des collectivités (à qui la loi confère de nouvelles prérogatives en matière de politique énergétique), des entreprises, et d’expliquer de façon très concrète à nos concitoyens les nouveaux services qu’elle peut leur procurer.

Nous formons chaque année plusieurs centaines de salariés à l’éco-conduite des 17 000 véhicules de service qui parcourent 600 000 kilomètres par jour.

Nous avons conduit plusieurs expérimentations en ce sens, à l’instar du projet Watt et moi. Entre 2011 et 2014, Enedis et Grand Lyon Habitat, qui loge plus de 60 000 personnes dans 250 résidences, ont testé auprès d’un millier de locataires un dispositif pédagogique d’accès aux données de consommation d’électricité. En matérialisant et en s’appropriant leur consommation d’électricité, les usagers ont pu adapter leur comportement pour économiser l’énergie. Ce type de test grandeur nature nous permet de comprendre les habitudes et les usages des consommateurs, les effets des différents types d’accompagnement pour jouer pleinement son rôle de service public, particulièrement auprès des plus fragiles d’entre eux.

Médiation

Enedis est ainsi un partenaire historique de structures de médiation de proximité, telles les missions locales, les régies de quartier ou encore les PIMMS (Point d’Information et de Médiation Multiservices), qui regroupent les grandes entreprises en charge d’un service public (eau, énergie, transports, courrier…). Notre entreprise s’appuie sur ces structures présentes sur tout le territoire, des quartiers sensibles aux zones rurales, pour faciliter les démarches des clients en situation de précarité énergétique et pour expliquer les fonctionnalités du compteur communicant en tant qu’outil d’aide à la maîtrise des consommations d’électricité.
C’est aussi le sens du partenariat que nous avons conclu en 2015 avec l’association Unis-Cités, pionnière du service civique en France, dans le cadre du programme gouvernemental des « Volontaires de la transition énergétique ». Le service civique nous apparaît comme un formidable moyen de mobiliser les jeunes, souvent très sensibles à la préservation de l’environnement et à la lutte contre le changement climatique. Ce dispositif répond à une véritable aspiration pour beaucoup d’entre eux qui souhaitent contribuer à l’intérêt général, environnemental et humanitaire. Ce programme, que nous soutenons, permet chaque année à 300 jeunes en service civique d’intervenir auprès des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville, à travers des animations collectives et des visites à domicile, pour transmettre des gestes simples de maîtrise de l’énergie. Ces actions de pédagogie ont aussi pour vocation de favoriser l’insertion professionnelle de ces jeunes médiateurs, issus pour 30 % de quartiers sensibles, en les accompagnant vers un emploi durable et qualifié.

Enedis implique chacun des 38 000 salariés dans la réduction de son empreinte environnementale par les écogestes du quotidien.

Intelligence collective des salariés

Enedis s’est engagée dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre liées à ses activités, en améliorant notamment la performance énergétique de ses bâtiments grâce à un programme de rajeunissement de ses mille implantations tertiaires. Dans le domaine des transports, premier secteur émetteur de gaz à effet de serre, plusieurs centaines de salariés sont formés chaque année à l’éco-conduite pour limiter la consommation de carburant des 17 000 véhicules de service qui parcourent 600 000 kilomètres par jour. Notre entreprise est aussi devenue un acteur de premier plan de la mobilité électrique : avec 1 600 véhicules, elle dispose aujourd’hui de la deuxième flotte électrique la plus importante de France.

La transition énergétique est un défi autant humain que technologique : elle implique une transformation sociétale, comportementale et culturelle.

L’entreprise a aussi fait le choix d’impliquer chacun de ses 38 000 salariés dans une démarche de réduction de son empreinte environnementale par les écogestes du quotidien, grâce la mise en place en 2015 de la plateforme participative Écogestes ensemble. Ce programme ambitieux visait à encourager l’engagement et le développement d’initiatives innovantes et appelait à l’intelligence collective, car il nécessite la collaboration de tous, managers et équipes de terrain, pour induire des comportements vertueux. Mi-2017, plus d’un salarié sur cinq s’était volontairement engagé dans cette démarche.

La transition énergétique, en marche partout dans le monde, est d’abord un défi technologique. Mais elle revêt une dimension humaine tout aussi cruciale : sa réussite impliquera à l’évidence une transformation sociétale, comportementale et culturelle. Enedis devra contribuer à relever ce défi. C’est le sens même d’un service public du XXIe siècle.

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous
Cancel