hotel kempinski soma bay oferta soma pills white pill 2410 v soma

does xanax retain water buy xanax online price of .25 xanax

buy .25 mg xanax buy xanax xanax football colors

xanax klonopin and alcohol xanax no prescription can xanax kill my dog

can i take vicodin to get off tramadol buy tramadol cod can you od on 6 tramadol

what is the best weapon for soma in harmony of despair buy soma soma das dizimas periodicas

how many pills of ambien can kill you buy ambien get zolpidem Roseville

ultram dogs dosage buy ultram 150 mg ultram

usual dose of xanax generic xanax what is like xanax but not addicting

valium cramps buy valium is it ok to mix flexeril and valium

Pierre-Alain Douay

République espagnole

Edito de Pierre-Alain Douay Rédacteur en chef

Publié le 18 Oct 2016

Liberté, égalité, fraternité… laïcité, identité, autorité, sécurité, nationalité, citoyenneté, responsabilité, unité, universalité, diversité, solidarité, mixité, parité, équité, durabilité, proximité, subsidiarité : comme à l’auberge espagnole, chacun trouve dans la « République française » ce qu’il y apporte ou ce qu’il veut y trouver, ses convictions, ses valeurs, ses revendications, ses préjugés… ses peurs. À force de (re)définitions, de précisions… et de déviations, le triptyque de l’universalisme républicain se diffracte en un kaléidoscope d’injonctions, de protections… et d’exclusions.

Ce deuxième numéro spécial de PAROLE PUBLIQUE consacré au thème COMMUNIQUER LA RÉPUBLIQUE apporte de nouveaux éléments de réflexion et de débat.

Une république pour tous ? À chacun sa république ? Une république à la carte ? Jacobine ou Girondine ? Libertaire ou autoritaire ? Le débat réveille des préventions et des divisions qu’on aurait pu croire abolies.  Elles n’étaient qu’endormies. Le grand vent de la globalisation les ravive et les attise, mettant en lumière les ambiguïtés et les malentendus d’une construction républicaine multiséculaire. Comme si, face à de nouveaux arrivants, de nouvelles pratiques, de nouvelles demandes, les diverses strates de cohabitants d’un vieil immeuble familial divergeaient sur les termes, l’interprétation, l’adaptation du règlement de copropriété. On sait qu’entre descendants directs, collatéraux, conjoints et pièces rapportées les querelles peuvent devenir passionnelles.

Dans ce contexte troublé, les syndics de la République – élus, administration, services publics, magistrats – sont sommés tout à la fois de gérer, de protéger, de réparer, de restaurer, de moderniser la maison commune sous la pression et avec la participation d’occupants aux attentes différentes, divergentes sinon contradictoires. Pour désamorcer les tensions, éclairer les enjeux, élaborer des solutions, légitimer et accompagner les évolutions, ils devront déployer des trésors d’écoute et de dialogue, de considération, de négociations, de concertation. Plus que jamais, en république l’action publique sera communication publique.

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous