forsaken gods soma magic ore order soma online método da soma ponderada

how much valium will put you to sleep valium online valium hilft nicht

valium based drugs buy valium diazepam Arizona

how can i quit tramadol tramadol 50mg does tramadol cause fits

funny quotes about xanax xanax pill order alprazolam Fremont

ambient temperature sensor iphone ambien 10mg does ambien make you tell the truth

highest dosage ambien cr buy ambien how long does ambien stay active

ambien sale india zolpidem 10 mg strange side effects of ambien

soma t shirts cheap soma soma fitness algeciras

what does tramadol do when pregnant cheap tramadol online get ultram Peoria

La communication publique, une idée neuve !

François Kohler Président de Communication publique, directeur du pôle information et communication, ARS Ile-de-France

Publié le 12 Déc 2017

Depuis 1989, Communication publique mène un travail inlassable pour promouvoir une parole publique qui ne soit pas une langue morte. Pierre Zémor a imaginé, voulu et porté pendant plus de vingt ans cette association pour donner à la communication publique ses premiers corpus, ses premières productions, ses premières batailles en légitimité et finalement, ses lettres de noblesse.

Après lui, Bernard Emsellem a ouvert la gouvernance, l’animation et la représentation de Communication publique. Il nous a surtout aidés à décortiquer « pourquoi le message ne passe plus », à en tirer les leçons et les conséquences sur nos pratiques professionnelles. Enfin, Isabelle Jourdan a su nous mobiliser pour que nous soyons, chacun à notre niveau, dans nos pratiques quotidiennes, garants de cette communication publique sincère et réfutable.

Depuis la création de l’association, le contexte a bien changé. Nous autres, professionnels de la communication, agissons dans un monde nouveau, extraordinairement enthousiasmant mais exigeant, celui de la « révolution digitale ». Mais notre attachement collectif à Communication publique, à ses combats et à ses valeurs reste intact. Car la mission même de notre association relève d’un enjeu démocratique : l’attachement des citoyens à la vie collective repose sur la confiance qu’ils peuvent avoir en leurs institutions. Celle-ci tient à la qualité de la communication de ces institutions, à la qualité de la relation qu’elles tentent d’instaurer, au respect et à l’écoute qu’elles accordent aux « administrés », à la solidité de la parole publique… De tout cela il est question dans les réflexions, les publications et les actions de Communication publique.

La confiance des citoyens tient à la qualité de la relation que les institutions tentent d’instaurer, au respect et à l’écoute qu’elles accordent aux administrés, à la solidité de la parole publique. Cela interroge l’ensemble des décideurs publics.

Qu’on le veuille ou non, la « révolution digitale » réinvente la relation entre les citoyens et leurs institutions, et donc le rôle et la place de la communication publique. Pierre Zémor appelait ardemment les dirigeants à « gouverner, communication comprise ». Aujourd’hui, c’est un fait, le pouvoir d’agir des citoyens – l’empowerment – n’attend pas quelque permission que ce soit des dirigeants. Aujourd’hui, le pouvoir se partage. Bernard Emsellem a écrit de son côté que « ce que nous appelions les parties prenantes ont ¬ni par nous prendre au mot ! ». Or elles en ont plus que jamais les moyens, et cela dans un contexte où le rapport à la parole publique voire à la vérité est plutôt malmené… Trop de citoyens – parfois usagers, le plus souvent consommateurs de services publics – n’entendent en e et plus et/ou ne croient plus à la parole publique. Nous devons comprendre ce qui se joue dans notre sphère de responsabilités, à un moment où la communication publique est dévalorisée, mais où elle peut tracer son chemin avec ce qui doit faire sa singularité : sincérité, pédagogie, participation, partage de bien commun.

Ce n’est pas uniquement affaire de « communicants ». Cela interroge l’ensemble des décideurs publics sur leur manière de faire, de manager, d’administrer, de gouverner. Depuis bientôt trente ans, Communication publique permet ce dialogue entre les responsables de communication et les autres décideurs publics. Nous sommes collectivement engagés auprès d’elle car nous croyons que la communication publique est définitivement une idée neuve.

VotreParole !

Une proposition d’initiative, une idée originale à partager, un projet à faire connaître, ou bien même un sujet pour la revue Parole publique : dites-nous et nous vous contacterons.

Écrivez-nous
Cancel